Depuis 1602

En 1602, le domaine fut vendu par Henri IV à Jean Barbot, avocat au Parlement de Bordeaux qui l’acheta pour 1500 livres avec en privilège le titre de baron.

Par mariage puis héritages successifs, la Baronnie de Saint-Georges demeura dans les possessions de la famille de Rabar pendant plus d’un siècle.

C’est en 1772 que le Château Saint-Georges fit peau neuve grâce à l’architecte Victor Louis, mandaté par le dernier baron de Saint-Georges, le sieur de Bouchereau. Victor Louis est aussi connu pour avoir édifié le Grand Théâtre de Bordeaux.

Le château fut reconstruit dans une parfaite expression du style néo-classique tout en conservant une harmonieuse symétrie de son architecture Louis XVI entre les quatre tours d’angle de l’ancienne forteresse féodale.

En 1891 Pétrus Desbois, nouveau propriétaire de Saint-Georges,  reconstitua le vignoble qui avait été décimé par le phylloxéra en greffant les plants français sur des racines américaines. En 2013 Jean-Philippe Janoueix a rejoint la famille Desbois comme copropriétaire.